Temps de lecture : 4 min
Les huiles essentielles sont en réalité des composés aromatiques volatiles à l’état liquide. Oui oui, elles ne contiennent ni eau ni lipides. Si les quelques règles de conservation sont bien respectées, elles peuvent être utilisées assez longtemps. Pour preuve, on a retrouvé des huiles essentielles à l’intérieur de jarres en terre cuite dans les pyramides d’Égypte ! On différencie deux types d’huiles :

  • Les huiles essentielles pures (bio ou non) qui se conservent officiellement 5 ans (date limite d’utilisation optimale notée sur les packaging) mais officieusement au moins 10 ans si vous ne constatez pas de dégradation de l’huile.
  • Les essences d’agrumes quant à elles se conservent moins longtemps car ce sont des zestes purs (citron, orange douce, mandarine, bergamote, …). Vous pourrez utiliser les essences en thérapie maximum 3 ans après la pression mécanique.

Quelques conseils pour rallonger au maximum la durée de vie de vos huiles essentielles

Les huiles essentielles sont sensibles aux rayons UV du soleil

Le flacon en verre teinté anti-UV est indispensable : fuyez les revendeurs qui n’en utilisent pas. Un autre conseil : n’achetez pas d’huiles essentielles qui ont été exposées en magasin sans emballage en carton, elles peuvent être endommagées… Chez vous, évitez aussi les étagères à portes vitrées près des fenêtres.

La chaleur et l’humidité sont à proscrire

La plupart des gens ne s’en rendent pas comptent mais ils stockent leurs produits dans le plus mauvais endroit de leur maison : la salle de bain. Vite, si c’est votre cas, trouvez un endroit sec, frais et sombre.

Les huiles essentielles doivent être stockées à l’abris du gel

Oui, bon, on évite les extrêmes même si cela n’altère pas forcément la composition aromatique pour les thérapies. Il se peut que les produits se cristallisent et l’arôme se modifie. Si cela vous arrive, laissez vos huiles à température ambiante avant de vous en servir.

Mettez vos huiles essentielles à l’abris de l’air

On en a déjà parlé, les huiles essentielles sont des corps volatiles, vous verrez vos flacons se vider tout seuls si vous ne faites pas attention ! De plus, le contact avec l’air provoque une oxydation alors vite on referme le flacon juste après s’en être servi. Certains spécialistes conseillent même de transvaser l’huile dans un contenant plus petit lorsque le flacon est à moitié rempli pour éviter l’évaporation du produit.

Un rangement dans une boite les flacons droits

L’huile essentielle ne doit pas être en contact avec le plastique du bouchon, certaines ont une action corrosive et peuvent se dégrader et endommager le flacon.

Attention à la propreté

Même si vous pouvez appliquer certaines huiles directement sur la peau, évitez à tout prix de toucher au goutte à goutte. En effet, vous pouvez altérer l’action de l’huile dans le temps et nos mains ne sont jamais 100 % propres.

Comment reconnaître une huile essentielle détériorée ?

Si vous êtes comme moi, vous ne savez pas toujours en quelle année vous avez acheté telle ou telle huile ! Comment savoir si elle est encore utilisable ? Voici quelques astuces qui peuvent vous guider…

Direction la poubelle ou une seconde vie si :

  • La consistance est devenue plus épaisse qu’à l’origine
  • L’huile essentielle est trouble
  • L’arôme s’est radicalement modifié

Quelques idées de recyclage pour éviter de jeter vos huiles :

  • Quelques gouttes dans vos pots-pourris et hop c’est reparti !
  • Vous pouvez parfumer vos savons fait-main
  • Parfumez vos placards si l’arôme est encore agréable. Rappelez-vous que l’huile essentielle de lavande est un parfait anti-mites
  • Créez vos parfums d’ambiance en mélangeant vos huiles essentielles avec de l’eau ou de l’alcool dans votre vaporisateur